Logo ESGUQAM - Université du Québec à Montréal
Colloque en gestion de projet 2009
UQAM › ESG › Événement GP 2009

Thème

GESTION DE PROJET ET EXPÉDITIONS POLAIRES : que pouvons-nous apprendre ?

Le management de projet est à la recherche de nouvelles bases. Une des critiques souvent adressée au management de projet est la trop grande rationalité de planification qui lui est associé. La logique de rationalisation sous-entend que l’application de bonnes pratiques et procédures de management de projet conduit à tout coup au succès du projet. Dans cette perspective, l’échec du projet s’explique par un manque de rigueur dans l’application de ces pratiques et procédures. De plus, le succès ou l’échec se mesure généralement à l’aide d’un nombre limité de critères : respect des échéances, du budget et de la portée. La réalité n’a qu’à se plier au plan! Or la réalité, nous le savons bien, est remplie de surprises et d’événements qu’il faut prendre en compte dans la gestion du projet. L’approche de rationalisation vise à éliminer ces événements ou à les gérer de telle sorte que le projet se poursuive tel que prévu. Sinon, c’est l’échec du projet.

La complexité grandissante des projets ainsi que l’incertitude inhérente à certains types de projet rendent souvent inefficientes les pratiques et procédures traditionnelles construites sur l’hypothèse que tout est connu dès le démarrage du projet. Les objectifs du projet ainsi que les moyens pour les atteindre ne se précisent souvent qu’en cours de route, au fur et à mesure. Dans ces conditions les pratiques et procédures traditionnelles ne sont peut-être plus suffisantes. Un nouveau regard sur la planification est nécessaire  afin de conserver au plan la flexibilité requise tout au long du projet. Dit simplement, le projet doit émerger!

Nous proposons deux journées de réflexion transdisciplinaires sur le renouvellement de la gestion de projet. Cette réflexion s’inspire d’un type particulier d’organisation, celui des expéditions. Une première journée sera consacrée aux cas des expéditions polaires. Les expéditions polaires permettent d’observer un projet dans un environnement circonscrit et ce, à plusieurs égards : géographique, social, économique, etc. Nous pouvons dès lors nous concentrer sur l’évolution de ce projet unique depuis l’idée jusqu'au bouclage de l’expédition. Nous sommes à même d’observer comment, d’une part, le gestionnaire du projet (ici le chef d’expédition) prépare, planifie  et organise l’expédition et, d’autre part, comment il adapte constamment le plan initial aux événements. Les risques y sont nombreux et pas toujours prévisibles alors que les conséquences peuvent être dramatiques, car il en va même parfois de la vie des membres de l’équipage. La deuxième journée s’ouvre à des situations extrêmes variées avec par exemple l’expédition en montagne ou encore le travail des pompiers. Cette deuxième journée fait place à des échanges directs entres professionnels du milieu et chercheurs en proposant une table ronde autour de la planification du projet et des déviations au plan lors de la réalisation du projet.

L’expédition polaire ou en montagne, ou d’une façon plus générale, la situation extrême est considérée ici en tant qu’organisation à part entière. Mais elle joue en même temps le rôle d’une métaphore au sens où la situation extrême introduit une image concrète qui aide à saisir des enjeux qui, dans d’autres organisations, apparaissent plus abstraits.

Le but de ces journées est d’encourager les chercheurs à contribuer à l’émergence d’une nouvelle approche en management de projet. Il s’agit d’ouvrir le champ de la recherche au renouvellement des pratiques et procédures du management de projet et de les asseoir sur des fondements plus actuels et dynamiques. Pour atteindre ces objectifs, les conférences pourraient être liées aux thèmes suivants (la liste proposée n’étant pas exhaustive) : logiques d’action, ambidextrie du chef de projet, l’agilité, les métaphores, le concept de « last planner », etc.

UQAM - Université du Québec à Montréal  ›  Mise à jour : 28 Mai 2009